L'apprenti assassin - Robin Hobb

Publié le par Iani

 
L'apprenti assassin de Robin Hobb
Tome 1 de l'assassin royal
J'ai Lu - 510 pages

Résumé :

Au royaume des Six-Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère - décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime.
Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière.
L'enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des Pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame... 


Mon avis :

J'ai eu de la peine à me mettre bien dans l'histoire au début, je trouvais qu'il ne se passait pas grand chose. Mais peu à peu, je me suis vraiment prise dans l'histoire et je n'ai pas pu décrocher. On découvre les 2 magies, et je les ai tout de suite beaucoup aimées, d'ailleurs c'est surtout dès que Fitz commence son apprentissage de l'Art que j'ai vraiment accroché.
Les personnages sont tous très attachants et on a envie de mieux les connaitre. On se met facilement à la place de Fitz et on ressent la même chose que lui.
De plus, c'est un livre bien écrit et qui se lit très facilement. Moi qui n'est pas une "pro" en fantasy, je n'ai eu aucun mal à le lire.



Ma critique pour le site Les rivages maudits

La première trilogie de l’Assassin Royal est la série qui m’a vraiment fait découvrir, et adorer la littérature fantasy. Je me suis en effet lancée dans ce cycle parce que j’en entendais parler partout, tout le monde avait l’air de l’adorer. J’ai donc forcément voulu voir par moi-même. Et je vous garantis que je n’ai pas été déçue, loin de là !


Et si je commençais par un petit résumé ?
Ce cycle nous entraîne dans le récit de Fitz, fils de Chevalerie et d’une inconnue, ce qui fait de lui un bâtard, (d’où son nom donné par Burrich à l’âge de six ans, ne connaissant pas le nom que lui ont donné ses parents), Chevalerie lui-même fils du roi Subtil, et frère de Vérité et Royal. Il est ramené lors de son enfance au château de Castelcerf, où il sera accueilli et nourri par Burrich, maître des écuries. Il va d’ailleurs s’y lier à un chiot, lien qu’il entretient grâce à son Vif, une magie qui permet de communiquer avec les animaux.
Fitz va grandir et suivre son éducation au château, comme tout enfant "normal", jusqu’à ce que le roi Subtil émette son désir de faire de lui son assassin personnel. Fitz lui jure allégeance et apprendra le maniement des armes avec Hod, mais aussi toutes les petites subtilités d’assassin avec le mystérieux Umbre.
En parallèle, les Pirates Rouges envahissent les côtes mais ils sont pour l’instant éloignés de Castelcerf grâce aux interventions de Vérité par son Art, une deuxième magie qui permet de communiquer par la pensée avec d’autres personnes, ou même d’influencer leurs actions par la pensée sans que ceux-ci ne s’en rendent compte. Fitz va d’ailleurs tenter d’apprendre à contrôler cette magie avec d’autres adolescents, afin de créer un clan qui aidera Vérité à combattre contre les Pirates Rouges.


Nous voila donc plongé dans ce récit, sans aucune difficulté pour se mettre à la place du personnage principal, on s’en identifie et s'en attache facilement, la narration à la première personne facilite forcément le lien. Cet univers est décrit par Fitz, et on le découvre en même temps que celui-ci.
Tous les personnages sont extrêmement bien décrits, chacun ayant une personnalité qui ne laisse pas indifférent. Comme vous l’avez peut-être remarqué dans mon petit résumé, beaucoup de personnages ont un prénom qui détermine leur caractère. Vérité est donc quelqu’un d’honnête et noble, Royal serait prêt à tout pour s’emparer du trône, et Subtil est... et bien... subtil, ainsi que Fitz qui signifie bâtard en anglais. Ce système de nommage nous permet de se faire une idée générale du personnage avant même de mieux le connaître. Hobb a une façon particulière de nous les décrire, on s’attache à chacun d’eux et on a toujours envie d’en savoir plus.
Le récit est certes un peu lent à démarrer, il se passe un long moment où l’on voit simplement comment Fitz grandit et est éduqué. J’ai pris plus d’intérêt à lire ce roman dès que Fitz commence son apprentissage de l’Art. N’abandonnez surtout pas le récit en cours de route !
Par contre, ne vous attendez pas à de grandes batailles épiques, avec les immenses armées du bien contre celles du mal, cette série est bien plus subtile que ça, elle est plus centrée autour des personnages. Il en va de même avec l’intrigue, qui est plus liée aux personnages, aux complots de la cour, etc…
L’histoire se déroule principalement au château, avec cependant quelques petites escapades en dehors de celui-ci, notamment à la fin du bouquin, mais je ne vous en dit pas plus, je vous laisse découvrir par vous-mêmes.

En résumé donc, les points forts de cette œuvre sont des personnages profonds, charismatiques et surtout très travaillés, le fait que le narrateur, Fitz, ne soit pas un super héros mais un enfant comme tous les autres (enfin presque !), ainsi que la subtilité des deux magies (l’Art et le Vif) qui amènent leur souffle au récit. Et puis, il faut aussi avouer que le style de Hobb se lit très facilement, son écriture fluide m’a permis de ne pas avoir à relire trois fois un paragraphe afin d'en comprendre son sens, comme je pourrais le faire avec d’autres auteurs, moi qui ne suis qu’une débutante en matière de littérature et de fantasy.

Si vous n’accrochez pas au début, ne vous inquiétez pas, beaucoup ont de la peine à bien se mettre dans l’histoire, car l’action est lente à débuter. Mais je n’ai qu’un conseil à vous donner : accrochez-vous ! Cette série en vaut vraiment le coup et rares sont ceux qui regrettent d’avoir persisté !
Et amateurs de grandes et impressionnantes batailles, de beaux et agiles elfes, de magie « en veux-tu, en voila », d’un nombre incalculable de créatures magiques… Ne passez surtout pas votre chemin ! Ce cycle ne contient rien de tout ça, où alors à petites doses, mais il vous permettra de connaître un nouveau genre et j’en suis sûre, ne vous laissera pas indifférents !



Ma note :
9 / 10



L'avis de Books a lot

 

 

Les autres tomes :

 

Tome 2 : L'assassin du roi

Tome 3 : La nef du crépuscule

Tome 4 : Le poison de la vengeance

Tome 5 : La voie magique

Tome 6 : La reine solitaire

Tome 7 : Le prophète blanc

Tome 8 : La secte maudite

Tome 9 : Les secrets de Castlecerf

Tome 10 : Serments et deuils

Tome 11 : Le dragon des glaces

Tome 12 : L'homme noir

Tome 13 : Adieux et retrouvailles

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Luna 02/03/2011 15:02



J'ai découvert Robin Hobb il y a une petite dizaine d'année (déjà ?) et depuis je ne la quitte plus ! J'aime son indépendance d'écriture un peu comme George Sand, son imagination débordante et
ses jolis mots...
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "L'apprenti Assassin"...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Iani 12/04/2011 11:22



Il faut vraiment que je finisse cette série... Il me reste que 3 tomes ! Mais je traine, je traine !



El JC 06/06/2010 15:29



Un très bon style, des personnages magnifiquement travaillé, de bonnes idées, mais une trame qui ne démarre jamais vraiment. Je suis surpris par le manque de fougue de ce roman que j'imaginais
tout de même un peu plus vivant.



Iani 29/06/2010 20:59



Oui le manque d'action est un des points négatifs de cette saga. C'est bien les personnages qui m'ont charmée !



Nadège/LadyScar 15/04/2010 18:53



Merci



Nadège/LadyScar 09/04/2010 17:32



J'ai rajouté ton lien sur ma page ;-)



Iani 13/04/2010 21:41



Merci ! Je fais pareil avec le tien :)