La tour des maléfices - David Eddings

Publié le par Iani


La tour des maléfices de David Eddings
Chant IV de la Belgariade
Pocket - 448 pages

Résumé :

Garion monta sur le trône de basalte et plaça l'Orbe sur le pommeau de l'énorme épée. Il y eut un déclic ; la force vive de la pierre fusa dans la garde. La lame se mit à luire et se détacha du mur. Il la rattrapa des deux mains. La foule dans la salle réprima un halètement.
Garion sidéré vit l'Orbe jeter une formidable langue de feu bleu. Sans trop savoir pourquoi, il souleva le glaive.
"Ô joie, le roi est revenu, la prophétie s'accomplit ! clama Belgarath. Inclinons-nous devant Belgarion, roi de Riva, suzerain du Ponant !"
Et la prophétie suivit son cours. Au cœur du tumulte, on entendit un bruit métallique, comme si une tombe scellée par la rouille venait de s'ouvrir. Garion en fut glacé jusqu'aux moelles. Arraché à des siècles de sommeil, un cri de rage surgit des ténèbres et réclama du sang.
Mais ce n'était pas le pire. Cette voix macabre, elle avait peur. Torak était de retour, et il tremblait, le dieu défiguré !


Mon avis :

Avant dernier tome de la Belgariade, il m'a beaucoup plu, mais je le trouve quand même très légèrement en dessous du troisième. Mais ce n'est pas pour autant que je me suis ennuyée, au contraire ! Je ne voulais pas refermer ce livre, mais le temps qui manque et la fatigue m'ont empêché de le lire d'une traite.
Je vais me répéter par rapport aux autres tomes, mais tant pis :P
Comme l'a très bien dit
Hydromielle, on devine dès le début ce qui va se passer, mais on accroche quand même à l'histoire. C'est ça en fait, qui me surprend avec cette saga. Mais bon même si on ne devine pas par soi-même, on lit les quatrièmes de couverture et on est directement au courant de l'issue de l'histoire (j'exagère à peine, et depuis quelques tomes je ne lis plus le résumé avant d'avoir fini le livre, pour éviter qu'il ne me confirme ce que je pensais dejà, je préfère le lire dans le bouquin et non dans le résumé.)
Comme d'habitude, j'aime beaucoup l'humour et les feintes de Silk, ainsi que les railleries de Belgarath. Ce'Nedra, toujours en plein crise d'adolescence (adolescence princière qui plus est), commence enfin à mûrir vers la fin du tome. Il était temps. Elle arrête enfin de se prendre pour le centre du monde, mais dommage qu'elle ait mis autant de temps à grandir.
En résumé donc, j'ai passé un excellent moment de lecture.



Ma note :
8 / 10



Votre avis :

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

hydromiel 18/06/2008 16:01

On devrait faire un blog commun, ce serait plus facile lol
Je me suis vraiment régalée avec Silk dans ce tome.
Je viens d'entamer (gravement puisque j'ai presque fini) le dernier tome. Après il va falloir que je te ratrappe sur les Aventuriers de la mer que je n'ai même pas commencé lol

Iani 18/06/2008 16:12



En effet, ça serait bien plus facile ^^
Oui j'ai vu sur ton blog que tu étais en train de le lire :)
Et je ne m'inquiète pas, tu vas bien vite me rattrapper pour les aventuriers de la mer, non seulement parce que tu lis plus que moi (ou en tout cas plus de livres sur une même période) et en plus
parce que j'ai moi-même plein plein de lectures à rattrapper par rapport à toi ^^