Le chevalier errant - George R.R. Martin

Publié le par Iani

 

 
Le chevalier errant
de George R. R. Martin
 
Nouvelle tirée de l'anthologie "Légendes" de Robert Silverberg
J'ai lu - 889 pages.
Nombre de pages de la nouvelle : 100 pages


 

Résumé :

Qu'il joute ou qu'il guerroie, le chevalier errant n'a d'autres attaches que celles de son cœur, d'autre code que celui de l'honneur. Il loue ses services aux nobles causes et prend la défense des opprimés. Une ligne de conduite qu'a toujours suivie Ser Arlan de Pennytree, et qu'il s'est efforcé d'inculquer à son écuyer, Dunk. Mais la rencontre de ce dernier avec un garçon étrange, qui se fait appeler L'Oeuf, changera à jamais son destin.



Mon avis :

J'ai lu cette première nouvelle grâce à la lecture commune du Cercle d'Atuan (vous trouverez le lien en fin d'article). Je précise que je n'ai pas encore lu le Trône de Fer, c'est donc avec des yeux "neufs" que je m'y suis plongée.
Le principe du cercle d'Atuan, c'est de couper nos lectures en plusieurs parties (normalement en chapitres, mais étant une nouvelle, celle-ci n'en contient pas) et de les critiquer au fur et à mesure de la lecture. Ces coupures étant souvent en plein milieu d'un dialogue ou d'une description, je n'ai pas trouvé aisé de m'arrêter... Et en plus, je voulais en savoir plus ! J'étais souvent prise dans l'histoire et il m'était difficile de m'arrêter.

Cette histoire nous présente Dunk, chevalier errant désirant remporter un tournoi (ou au moins un combat) afin de montrer sa valeur. Mais voyageant beaucoup entre les royaumes, les chevaliers errants ne sont pas connus pour leur richesse. Il a donc du se débrouiller tant bien que mal pour trouver un équipement. Il n'a par contre eu aucun problème pour trouver son écuyer, l'Oeuf, qui est venu de lui-même à Dunk.
J'ai beaucoup aimé suivre ces deux personnages au fil de cette nouvelle. Dunk a de vraies valeurs de chevaliers, que certains autres n'ont malheureusement plus. L'Oeuf m'a également beaucoup intéressée. Dès le début, je l'ai beaucoup aimé : il semble déjà courageux et sûr de lui.
Le "combat final" en valait également la peine, malgré les sacrifices qui ont été nécessaires (je ne dévoilerai rien, mais ceux qui l'ont lu devraient me comprendre).

Le style d'écriture est fluide et très plaisant, ça se lit à une vitesse folle. Le seul point négatif que j'ai trouvé, c'est tous les noms de personnages, les différentes familles et liens de parenté. Les noms se ressemblent beaucoup, certains sont imprononçables, j'avoue avoir abandonné d'essayer de comprendre qui était le frère, le fils de qui, qui aspirait à quoi etc. Pour 100 pages, je trouve qu'il y avait un peu trop de noms à assimiler.

Mis à part ce côté négatif donc, j'ai été séduite par le style de Martin et j'ai de plus en plus envie de découvrir le Trône de Fer (qui m'attend déjà depuis un bail sur ma bibliothèque !). Cependant, j'ai déjà quelques cycles en cours et je n'ai pas envie d'en avoir trop en même temps, je pense donc que je patienterai, même si la tentation est très grande !
Je posterai la critique de la deuxième nouvelle, à savoir l'Epée lige, vers la fin du mois d'août voire début septembre.

Un grand merci à tous ceux du Cercle d'Atuan qui m'ont permis de découvrir cet auteur



Ma note :
8 / 10



Livre lu dans le cadre de la lecture commune du Cercle d'Atuan

Voici où trouver les différents avis des autres membres :
Arutha
Daenerys
El JC
Olya
Tortoise
Vert


 

Publié dans Fantasy

Commenter cet article

Pando 24/08/2009 11:48

Honte à moi, pourtant grande fan du Tdf, je n'ai toujours pas lu la nouvelle... mais je pense que le bouquin va faire partie de mes prochains achats ^^

Iani 24/08/2009 13:39


Il n'est jamais trop tard ! ^^


El JC 23/08/2009 10:13

PS : A mon avis il y a une coquille dans ta présentation de l'ouvrage. 889 pages pour l'édition J'ai Lu cela me semble outrancier

Iani 23/08/2009 17:43


Hé non, le livre que j'avais entre les mains pour lire cette nouvelle faisait bien 889 pages ^^ J'ai précisé qu'il s'agissait du livre "Légendes" de Silverberg, et j'ai donc mis le nombre de pages
de cette anthologie. C'est pour cette raison que j'ai précisé le nombre de pages de la nouvelle seule (100 pages) en dessous. Je ne sais pas combien elle en fait dans l'édition des deux nouvelles
seules de Martin, donc j'ai choisi cette option
C'est vrai que ça peut porter à confusion étant donné que j'ai mis comme couverture la "petite" de J'ai Lu. Je ne voulais pas mettre celle de Légendes car je n'y ai lu que cette nouvelle...



El JC 17/08/2009 20:29

Bien sûr que c'est un bon point ;o)) Martin est désormais ce qu'il est convenu d'appeler un auteur d'expérience (joli euphémisme pour dire qu'il a de la bouteille), tu trouveras donc nombre de récits succeptibles de te faire déouvrir ces univers multiples sans pour cela plonger de suite dans le Trône de Fer et sa myriade de tomes. Même si bien évidemment et tu l'auras compris je suis un grand fan du TDF

Iani 19/08/2009 21:36


Merci pour tes conseils en tout cas


El JC 17/08/2009 08:05

Ravi que tu es aimée la plume de Martin, il est toutefois difficile de se faire une idée de son talent de conteur sur une ou deux novellas. Avant d'attaquer "Le Trône de Fer", peut être pourrais tu aller plus avant en lisant un de ces romans comme l'excellent et méconnu 'Armaggedon Rag".

Iani 17/08/2009 19:53


Il est peut-être effectivement un peu tôt pour "juger" Martin, mais étant donné que j'ai été emballée, c'est déjà un bon point pour lui non ? ^^
Merci pour ton conseil El Jc, je vais aller me renseigner un peu plus


Olya 16/08/2009 20:06

Nous avons vraiment le même point de vue concernant cette nouvelle, je l'avais déjà remarqué sur le forum du Cercle d'ailleurs !Je suis plus que d'accord avec toi concernant les différentes maisons, avec les noms, les familles, fiou quel bordel !

Iani 16/08/2009 20:30


Oui les grands esprits se rencontrent 
Par contre je suis mon perspicace que toi : je n'avais pas découvert qui était vraiment l'Oeuf